Voyages Costa-ricaCosta Rica : Ile Cocos

Costa Rica : Ile Cocos

Les Iles Cocos, une richesse naturelle d'exception à moins de 600 km des côtes

Découverte en 1526 par le navigateur espagnol Juan Cabezas de Grado, l’Île Cocos, se trouve à 550 kilomètres au large de la côte costaricienne. Forêts, rivières et cascades, estuaires, plages de sable et de pierres, falaises, récifs coraliens… cette terre et ses alentours marins témoignent d’une richesse naturelle d’exception, qui attirent d’ailleurs des plongeurs du monde entier.

L’Île aux Trésors


L’Île Cocos de Costa Rica est souvent, du fait de son Histoire, surnommée l’Île aux Trésors. Autrefois un refuge de pirates, l’île a longtemps été visitée par des chasseurs de trésors, avant qu’elle ne soit classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco en 1997 et que tout projet de fouille amateur ne soit interdit.

Ce passé allié à la topographie, au climat et à l’environnement de l’île, a fait de ce lieu une inspiration incontournable en termes de littérature et de cinéma. En 1990, Michael Crichton publie Jurassic Park, dont l’histoire se déroule sur l’Île Cocos. En 1881 également, Robert Louis Stevenson s’en était inspiré pour son fameux roman, L’Île aux Trésors.

S’étendant sur une superficie de 24 km², il s’agit de l’unique île océanique du Pacifique tropical oriental à héberger un écosystème de forêt tropicale. Son climat, similaire à celui du Galapagos, favorise la présence d’une biodiversité très diverse, abritant bon nombre d’espèces dont quelques-unes sont endémiques. Lors d’une promenade sur l’île, vous pourrez vous émerveiller devant 235 espèces végétales, 362 espèces d’insectes, 85 espèces d’oiseaux et quelques espèces de reptiles et d’arachnides.       
    
Aux abords de l’Île Cocos de Costa Rica se développe un couloir marin du Pacifique où foisonne une riche variété d’espèces sous-marines. Fruit du point de contact entre le contre-courant nord équatorial et divers autres courants, cette zone bénéficie d’une prolifération d’espèces marines provenant de l’ensemble du Pacifique. Avec plus de 300 espèces de poissons répertoriées, ainsi que 18 variétés de coraux, les fonds marins de l’île sont considérés par beaucoup de plongeurs comme étant le meilleur lieu d’observation pélagique au monde. 

Une terre protégée


Sous la tutelle du Ministère de l’Environnement et de l’Énergie, en coopération avec diverses ONG telles que la Friends of Cocos Island Foundation, l’Île Cocos est gérée par le Service des Parcs Nationaux. Bien qu’elle ait longtemps été un lieu de refuge pour pirates, pêcheurs, baleiniers et autres équipages, la présence humaine sur l’île est aujourd’hui restreinte à une dizaine de rangers chargés de la conservation de l’environnement et à l’encadrement des touristes et des chercheurs.

L’accès à l’Île Cocos du Costa Rica est donc très réglementé, avec une interdiction d’entrée sur le territoire sans permis. De plus, étant très isolée, vous ne pourrez y accéder que par bateau de croisière et ne pourrez pas dormir sur place, du fait qu’aucun logement – hormis ceux des rangers – n’est implanté sur l’île. Le débarquement sur l’île reste possible, permettant l’émerveillement de randonneurs et d’ornithologues, mais il est indispensable de le prévoir à l’avance, puisque très peu d’organisations ont un accès autorisé.

Le randonneur pourra donc se promener et admirer la faune et la flore riche et idyllique de l’Île Cocos, mais ce petit paradis reste surtout célèbre pour ses fonds marins. Sa variété pélagique et la conservation exceptionnelle ont élevé l’Île Cocos au rang de meilleur site de plongée mondial, où vous pourrez nager auprès de requins-marteaux, d’espadons, de raies mantas…

Isolée et paradisiaque, l’Île Cocos est un lieu hors du comment où la nature est reine. Plongeur ou randonneur, laissez-vous tentez et visitez l’Île Cocos, où vous assisterez à un spectacle naturel exceptionnel, sur Terre ou à la mer !